Un dictionnaire des écrits de l’atelier Tiers Livre 2019

La rue d’ARDIGLIONE (voir F.), revenir au numéro 21, devant la fenêtre observée durant l’été 2018, devant les barreaux, les pots de fleurs séchées pour ATTENDRE le retour de la signora G., se demander où elle peut bien être et faire des hypothèses.

Taper BARTLEBY sur son clavier, le mot de passe du travail salarié choisi comme talisman pour se prémunir contre l’atmosphère de l’entreprise, I would prefer not to. C’était avant ce serrement, cet étouffement, avant qu’un BOA restrictor m’avale dans un cauchemar.

C comme les CERISIERS qu’on a quittés quand on a DÉMÉNAGÉ, les cerisiers leur tronc d’éléphant leurs grosses branches qui nous portaient enfants comme cochons pendus avant qu’on parte pour le Sud, pour C. comme CANNES, le lieu du déchirement, la ville détestée, emblème de la laideur clinquante.

Le photographe Raphaël DALLAPORTA, lauréat du prix Niepce 2019. Souvenir prégnant de son exposition Ventre vue à Nanterre en avril 2019. Aimerais aussi voir ses travaux sur la grotte Chauvet, sur les mines antipersonnel, sur l’esclavage domestique.

DÉLAISSEMENT, sentiment diffus qui désagrège l’enfance quand se répète la vacance de père mère d’où la réticence à venir y puiser des souvenirs pour un exercice d’écriture. Rôde comme une angoisse qui laisse inachevée l’introspection sous verbe.

La sensation de ne vivre vraiment que l’ÉTÉ. Grâce à l’atelier, l’été dure plus longtemps.

FEUILLES et FEUILLAGE, une fascination pour le bruissement, pour la respiration des arbres, pour le frissonnement argenté des peupliers dans le vent d’été.

F. c’est FLORENCE : y avoir passé beaucoup de temps durant l’été 2018 l’explorant à travers Google Street View jusqu’à ses limites NORD-EST-OUEST-SUD, parcourant les ruelles à l’écart des circuits trop touristiques, parcourant des études historiques, architecturales, la presse, des vidéos et la connaissant plus profondément depuis cette exploration que par les trois fois où j’y suis physiquement allée (très envie d’y retourner).

GALARDI, le patronyme de la signora G.

LAC de Côme, nager dans le lac, flotter, se dissoudre dans le lac, en oubliant ou pas la proximité deux kilomètres plus haut d’une sorte de petit mémorial à Mussolini, une croix noire et dorée, régulièrement fleurie à l’endroit où il fut abattu le 28 avril 1945 alors qu’il fuyait vers la Suisse.

LÉO : écouter en boucle La mémoire et la mer en métro ou dans le RER et aussi À l’ammoniaque de PNL ou Drive de R.E.M., un drôle de mix pour bercer les derniers trajets vers Nanterre.

LICENCIEMENT économique : il est recommandé de n’y voir rien de personnel. Plus dur à encaisser que je n’aurais imaginé. Mais aussi un affranchissement.

Les reflets fugaces de la photographe Suzan MAYER dans une exposition vue à Trieste.

M comme MIRACLE : être vivante et regarder le feuillage des tilleuls.

MUG : presque un objet transitionnel, obsessionnellement inspecté et décrit sous toutes ses coutures.

NAGE LIBRE, le crawl. L’actuel record du monde féminin du 100 mètres est détenu par la suédoise Sarah Sjöström en 51 secondes 71 centièmes. Si la signora G. nage effectivement le 100 m en 59 secondes comme elle l’affirme, c’est une belle prouesse.

NANTERRE Préfecture, son esplanade, ses immeubles de bureaux, sa perspective sur la grande Arche, son RER, son parc, ses restos industriels, son centre d’art contemporain, son marché triste le vendredi matin, le grand chantier de la future gare. De novembre 2018 à juillet 2019.

NICE, échappatoire après Cannes. Le ciel alcyonien de Nice.

NUIT. Se régénérer dans sa puissance primitive et la sensation de vide quand elle ne veut pas de nous, quand on reste au bord sans plonger dans les rêves et le sommeil. Textes sur la NUIT écrits après le cauchemar du BOA restrictor.

OPEN SPACE ou comment gagner de la place dans l’entreprise tout en y instaurant une surveillance mutuelle généralisée.

RER A direction Saint-Germain-en-Laye / Poissy / Cergy-le-Haut, arrêt à Nanterre Préfecture.

SEIZA assise correcte en japonais, genoux pliés, fesses sur les talons. Assise traditionnelle des arts martiaux, notamment.

T. comme TALANT commune limitrophe de Dijon, 12 000 habitants. L’étendue inédite de sa zone pavillonnaire lui confère une ambiance monotone voire irréelle. C’est pourquoi je doute que Talant soit véritablement une ville, plutôt la matérialisation de quelques mornes rêveries d’enfance.

TILLEUL, arbre de la liberté, symbole de la révolution française. L’immense variété des tilleuls : tilleul d’Amérique, tilleul à petites feuilles, tilleul argenté, tilleul à grandes feuilles, tilleul commun, tilleul du Caucase, tilleul blanc, tilleul de Mongolie, tilleul de Crimée, tilleul du Japon…

T comme TRANSPARENCE : lumineuse, ambiguë, totalitaire.

T comme TRAVAIL SALARIÉ et ses ravages.

TRIESTE arpentée quelques matins de l’été 2019. Photographie du panneau Aquario. Traversées de la grande place dell’Unità d’Italia là où le 18 septembre 1938 s’était rassemblée une foule immense (voir archives vidéos) sous le balcon où Benito Mussolini annonça la promulgation des lois raciales.

VENISE, il n’en est pas question directement mais quoi qu’il s’écrive, quoi qu’il se rêve, Venise est toujours là car tu le sais bien chaque fois que je te parle d’une ville, je te parle de Venise.

Souvenir du VISAGE de ma grand-mère mêlé aux reflets du ciel derrière la vitre de son appartement.

YI KING, le livre chinois des transformations, 64 hexagrammes dans la dialectique du Yin et du Yang.  Beauté des commentaires. Serait intéressant d’aller y voir de plus près. Arrêt sur la Dissolution où il est avantageux de traverser les grandes eaux.

ZAMIOCULCAS, une belle plante verte aux tiges drues et mouvantes, aux feuilles vernissées, très vivace et utilisée pour agrémenter les Aquariums Open Space (entre autres).